Les peurs - deuxième partie

peur 2

Les peurs qui nous posent le plus de problèmes au quotidien sont les peurs d'ordre émotionnel et psychologique. Nous ne pourrons toutes les citer ici. Il s'agit par exemple de la peur de mal faire, de la peur d'être abandonné ou trahi par l'autre, de la peur de manquer, de la peur du jugement des autres, de l'échec, de la peur d'aimer, etc..etc...  


Il est essentiel de garder à l'esprit que la peur est en étroite relation avec l'ego, le petit moi et ses blessures, ainsi qu'avec l'aspect physique de l'être. Plus nous sommes identifiés à notre ego, à notre personnalité, plus les systèmes d'autodéfense et d'auto-contrôle sont importants pour tenter de fuir ce qui nous fait peur.

C’est notre ego qui a peur, pas notre conscience. Il ne s'agit pas de condamner l'ego car il est une construction nécessaire pour vivre notre humanité. Nous devons nous construire une personnalité, un moi, pour d'abord nous différencier des autres et pour réagir face à tout ce qui nous sollicite, nous bouscule, nous affecte parfois sérieusement. En tant que collectif humain, nous fonctionnons encore essentiellement « en mode ego » si vous me permettez cette formule. Il y a bien un travail de détachement à réaliser vis-à-vis de ce dernier pour lâcher bien des peurs, vous pouvez agir en ce sens. A la faveur d'une subtile équation, en apprenant à être de moins en moins centré sur l'ego, nous nous libérons de bien des émotions négatives comme celle de la peur par exemple.

Cela veut dire que nous sommes fréquemment assujettis à ce niveau de l'être, s'empêchant par la même occasion d'éveiller notre conscience à ces manifestations de la personnalité. Redoutant la peur, l'ego a construit un système de réaction aux mécanismes complexes. C'est uniquement à partir de notre conscience que nous pourrons appréhender nos peurs, il faut accepter de regarder et d'observer comment nous réagissons face à la peur, sans se juger ni se condamner. Nous retrouvons cette phrase intemporelle écrite sur le temple de Delphes :

 « Connais-toi toi-même et tu connaîtras l'univers et les dieux. »


Mais alors, que pouvons-nous faire face à la peur, face à cette angoisse existentielle qui très souvent n'a pas de visage ?

O.V



Pour lire la suite de cet article ou voir le contenu réservé aux adhérents, connectez-vous ou devenez adhérent à l'association ici.

Fil de navigation