Le bien-être ? Nous sommes tous concernés !

bien être 2

Dans un monde trépidant et très souvent gourmand en sollicitations de toutes sortes, il est pour ainsi dire vital de s’accorder des temps de pause, de s’offrir des moments de détente et de bien-être.

Si le bien-être est l’affaire de tous, nous pouvons voir naturellement que chacun entretient sa propre définition du bien-être selon ses besoins du moment, ses désirs, ses aspirations, son évolution dans la vie, ses conditionnements aussi.

Prenons l’exemple de notre voisin qui lui, « semble » trouver son bien-être en écoutant de la musique très forte, alors qu’en ce qui me concerne, je ressens un certain état de bien-être à jardiner en silence.

Vous l’aurez compris, bien des facteurs entrent en jeu dans cette quête du bien-être, vaste chantier…

Aborder ce thème n’est pas aussi simple et superficiel qu’il n’y paraît !

Essayons de nous familiariser un peu plus avec cette grande idée.

 

Une alchimie subtile :
Le bien-être pourrait être une question d’équilibre entre un corps en bonne santé, des sens en éveil, un esprit serein et un environnement accueillant. C’est un concept qui touche à la santé, à la réalisation de soi, à l’harmonie avec soi et les autres, au plaisir aussi.

 

« L’effet bien-être » :
C’est une tendance grandissante à prendre soin de soi et c’est heureux ! Un concept à la mode occupant de plus en plus d’espace dans notre société moderne.
(Explosion des centres dédiés au bien-être, cures de remise en forme, spa, etc.).

Au-delà d’un effet de mode, d’un certain esthétisme du corps, la recherche du bien-être est très souvent motivée par un besoin fondamental, un désir profond à la racine de l’être, celui de vivre en bonne santé, en paix, en harmonie avec soi et le monde qui nous entoure.

Olivier Vinçon



Pour lire la suite de cet article ou voir le contenu réservé aux adhérents, connectez-vous ou devenez adhérent à l'association ici.

 

 

 

Fil de navigation