Que la lumière soit !

que la lumiere soit

Pourrions-nous vivre dans un monde sans couleurs, un monde essentiellement fait de nuances de gris, un monde n’offrant que le blanc et le noir comme vision de la réalité ?

Imaginons un instant notre existence soudainement privée des multiples tonalités chromatiques qui la façonnent et la rendent si riche dans sa diversité. Les couleurs sont à la vie ce que les notes de musique sont à la mélodie, des fréquences indispensables à l’harmonie de l’ensemble. En ce sens, elles participent autant à notre confort matériel qu’au plaisir de nos sens.

Si nous devions établir un ordre représentatif « des indispensables » en matière de bien-être, les couleurs occuperaient sans aucun doute une place de choix tant leur présence sont source d’équilibre, de plaisir et de beauté. Les couleurs, d’abord une affaire de chimiste ou d’alchimiste ? Les deux mon capitaine !

Si la chimie a permis bien des découvertes fondamentales sur la composition de la matière, son rayonnement et ses transformations, force est de constater que nous entretenons tous une relation très personnelle, voir parfois très intime avec les couleurs. Elles seraient de prime abord une affaire de goût mais au-delà des effets de mode invitant à porter telle couleur plutôt que telle autre, elles attirent et repoussent à travers un langage que seul notre sensibilité peut comprendre. Elles entrent en résonance avec notre intelligence, avec notre vécu et sont capables de susciter toute une palette d’émotions chez nous.

La symbolique des couleurs est très présente dans notre langage usuel, dans la construction de notre société et de notre identité collective. Nombreuses sont les expressions verbales qui associent une couleur à un état de l’être, offrant ainsi une description plus imagée, plus sensorielle d’une situation particulière. Est-ce à dire que sans les couleurs et ce qu’elles permettent d’évoquer la construction de nos phrases seraient plus fades et nos cœurs plus tristes ?

Elles témoignent de la richesse de notre terre à travers la diversité des espèces minérales et végétales par exemple. Véritable matière première pour la créativité de l’esprit à travers les nombreuses formes d’art, les couleurs nous parlent et nous inspirent. Elles nous invitent à entrer en relation avec notre nature intérieure tout comme avec ce qui nous entoure, laissant nos yeux capter toutes ces nuances et notre âme se nourrir de la beauté des paysages multicolores.

A la source du vivant, elles se révèlent là où jaillit la lumière. Les couleurs sont comme l’air que l’on respire et l’eau que l’on boit, elles sont essentielles à l’expression de la vie sous toutes ses formes. Comme une offrande faite à notre regard, elles nous relient à la mémoire ancestrale, aux origines de la vie.

Stimulant l’imaginaire de chacun et titillant nos sens, elles sont omniprésentes dans notre quotidien. Pour certaines ethnies, les couleurs sont sacrées et envisagées comme le langage, comme le témoignage d’une intelligence supérieure avec laquelle les êtres humains peuvent entrer en relation.

Ouvrant le cœur des uns, éveillant la créativité des autres, habillant les corps en quête d’esthétisme, les couleurs sont aussi de grands archétypes de l’inconscient collectif. Elles y siègent depuis le commencement et sont certainement plus agissantes en chacun que les apparences ne le montrent. Nous baignons donc dans un océan de couleurs et nous pourrions dire qu’elles entrent littéralement dans la constitution même de la vie car elles sont partout, jusque dans notre assiette !

Ainsi, nous les dégustons chaque jour à travers l’alimentation et nous sommes très sensibles à ces mets colorés et gourmands. Nous choisissons la plupart du temps avec soin les tons qui viendront nous habiller. Nos maisons sont de véritables patchworks à l’image de nos préférences et de nos inspirations en matière de décoration. Laissant libre court à notre imagination, nous pouvons apprécier la beauté des formes par les multiples rencontres que les couleurs nous offrent.

Génératrices de gaîté, de légèreté et d’émerveillement, certaines apaisent et relaxent, d’autres stimulent et dynamisent notre environnement. Elles nous rappellent à quel point notre vie peut être belle et inspirante. Créateurs et créatrices de nos destinées, libres de mélanger nos couleurs pour réaliser nos plus beaux « tableaux de vie ».

Quoi de plus universel que le langage des couleurs ? Ne serions-nous pas tous des arcs-en-ciel en devenir dans le creuset alchimique de ce monde en pleine mutation?

 

Olivier Vinçon

Enregistrer

Fil de navigation