Tels des enfants amenés à grandir et à construire notre propre réalité, nous marchons sur une terre offrant une multitude de bienfaits essentiels à notre équilibre global.

terre dabondance

Notre planète d'accueil regorge de richesses et ces dernières sont vitales à notre corps tout comme à notre esprit.

La zone de confort dans laquelle beaucoup d'entre nous vivent incite parfois à la suffisance et à l'oubli des grâces que la terre nous apporte pour vivre, tout simplement. Il n'y a pas de bien-être sans une mère nourricière, tout comme il n'y a pas de dignité possible sans les moyens que la terre nous donne pour nourrir notre corps et étancher notre soif.

Nous avons à notre disposition différents règnes dans lesquels nous puisons sans relâche les éléments nécessaires à nos besoins vitaux. C'est véritablement une grande chance pour nous en occident car la terre est parfois stérile dans d'autres pays. La surabondance des denrées alimentaires nous fait perdre de vue que notre bien-être passe d'abord par la diversité des cultures et des élevages que la terre rend possible. L'homme creuse la terre et la travaille pour en extraire une multitude de substances contribuant à notre confort matériel et au plaisir sous toutes ses formes.

Nous ne pouvons que constater que nous lui devons tout. De notre survie aux richesses que nous accumulons, du plaisir de la découverte d'un paysage capable d'adoucir notre peine et d'apaiser nos émotions à l'abandon de nos corps offerts au soleil de l'été. Notre relation à la terre est capitale pour notre équilibre et notre éveil car ce qu'elle nous apporte n'est ni plus ni moins les conditions d'une vie épanouissante.

Alors que nous marchons sur la terre, l'omniprésence du bitume et l'attirance pour le virtuel nous éloignent de sa présence pourtant indispensable à l'expression de l'harmonie et de la beauté. Il y a dans la nature tous les ingrédients nécessaires à l'apaisement de notre mental et de quoi nourrir le cœur de chacun. A travers les odeurs, les couleurs, les sons, les sensations, les rencontres, nous sommes naturellement ramenés à l'essentiel, au vrai, à ce qui nous élève au-delà de nos préoccupations quotidiennes.


Nous devons être pleinement conscients que la terre est une entité vivante ayant aussi besoin du respect et du soin des habitants qu'elle nourrit et protège. Son bien-être est aussi le nôtre et son état de santé se reflète jusque dans notre assiette. Les bilans accablants concernant la dégradation des écosystèmes sont en relation directe avec un ensemble de maux dont souffre l'humanité. Il est plus qu'urgent pour notre bien-être et celui des générations à venir de repenser notre façon d'exploiter les richesses de la terre car cette dernière n'est pas la propriété de l'homme.

O.V.



Pour lire la suite de cet article ou voir le contenu réservé aux adhérents, connectez-vous ou devenez adhérent à l'association ici.

Fil de navigation